En Orient, son origine remonte à plus de 3000 ans. Cette pratique fut longtemps réservée aux initiés, transmise de maîtres à disciples. Enseignée depuis seulement un siècle en Occident, la méditation se pratique aujourd’hui de plusieurs manières. Assis, debout, allongé, en marchant…, méditer permet de se relaxer corps et âme, et surtout de « déposer les armes » en faisant le vide dans son esprit…

S’asseoir en silence

« Vous n’avez besoin ni d’encens, ni de prière, ni d’invocation du nom Bouddha, ni confession, ni d’écritures saintes. Asseyez-vous et méditez. » Dôgen Zenji
Dans le monde de la méditation, une quarantaine de techniques différentes existent. Elles ont toutes en commun, néanmoins, la contemplation du corps et de l’esprit.
Dans un premier temps, on commence par développer la concentration (“Samatha”), puis la vision intérieure (“Vipassana”). Si le plus souvent, c’est la position assise qui est privilégiée, il serait faux de penser que méditation rime avec immobilité !
En route pour le « lâcher prise » !

"/>

Méditation : La Contemplation Du Corps et de l’Esprit

En Orient, son origine remonte à plus de 3000 ans. Cette pratique fut longtemps réservée aux initiés, transmise de maîtres à disciples. Enseignée depuis seulement un siècle en Occident, la méditation se pratique aujourd’hui de plusieurs manières. Assis, debout, allongé, en marchant…, méditer permet de se relaxer corps et âme, et surtout de « déposer les armes » en faisant le vide dans son esprit…

S’asseoir en silence

« Vous n’avez besoin ni d’encens, ni de prière, ni d’invocation du nom Bouddha, ni confession, ni d’écritures saintes. Asseyez-vous et méditez. » Dôgen Zenji
Dans le monde de la méditation, une quarantaine de techniques différentes existent. Elles ont toutes en commun, néanmoins, la contemplation du corps et de l’esprit.
Dans un premier temps, on commence par développer la concentration (“Samatha”), puis la vision intérieure (“Vipassana”). Si le plus souvent, c’est la position assise qui est privilégiée, il serait faux de penser que méditation rime avec immobilité !
En route pour le « lâcher prise » !

Méditation 1

Pour faire une bonne méditation, il faut être détendue physiquement et mentalement.
Créez une atmosphère propice : baissez les volets, mettez une lumière tamisée, allumez des bougies, brûlez de l’encens… Portez des vêtements amples, déchaussez-vous et étendez-vous sur le dos…
Concentrez-vous sur votre respiration afin qu’elle devienne calme, paisible, ample… En inspirant, vous prendrez tout ce qui est présent dans votre mental (stress, inquiétudes…). En expirant, vous lâcherez toutes ces tensions, vous vous laisserez aller, ce lâcher prise s’accompagnant d’une détente des muscles.

Restez dans cette position une bonne dizaine de minutes. Sentez votre corps respirer, se relâcher… Portez ensuite attention sur chacune des parties de votre corps : à votre pied gauche, d’abord, sentez ses muscles se détendre, devenir lourds et mous… Occupez-vous ensuite du pied droit, des jambes, du ventre… Une drôle de sensation s’installera en vous : vous ne sentirez plus votre corps dans sa globalité… Enfin, laissez-vous aller le temps que vous souhaitez…

Méditation 2

Choisissez un objet ou une image qui vous inspire la paix. Assis en tailleur, détendez-vous.
Respirez profondément, et attardez-vous sur chacune de vos inspirations et expirations, l’air qui entre et sort de vos poumons devant être votre seule préoccupation. Vos tensions et vos pensées quitteront votre corps et votre esprit…
Pratiquez cette méditation environ quinze minutes par jour. Elle vous libèrera l’esprit et engendrera paix et joie intérieure durable.

    Leave Your Comment