Riez, C’est Bon Pour la Santé !

Les Vertus du Rire

Depuis l’ouvrage de Norman Cousins, « La volonté de guérir » (1980) aux éditions Seuil, le rire est considéré comme un véritable médicament. Son témoignage est poignant : journaliste américain atteint d’une forme grave de rhumatisme jugé incurable par les médecins, il s’est guéri en visionnant dans sa chambre d’hôpital les films des Marx Brothers et en riant aux larmes… Suite à une analyse de sang prélevé sur des sujets bien portants pendant qu’ils regardaient un film comique, le docteur Lee Berk, professeur à l’université de Loma Linda en Californie, a découvert qu’un rire joyeux réduit les hormones du stress. Il s’est aussi aperçu que le rire a un effet sur le système immunitaire : l’activité des lymphocytes et de l’immunoglobuline (anticorps) augmente et se poursuit jusqu’à douze heures après l’accès d’hilarité.

Dans son second ouvrage « La biologie de l’espoir », Editions Seuil (1991), Norman Cousins décrit comment il est devenu professeur de médecine à l’UCLA, prestigieuse Université de Californie de Los Angeles. Il a été chargé d’étudier et d’enseigner aux futurs médecins l’influence du psychisme sur le corps, ainsi que l’importance d’une attitude positive pour aider le corps à se guérir... Norman Cousins avait démontré que l’attitude et le comportement d’un individu jouent un rôle non négligeable et capital dans le fonctionnement de son immunité !

Les Vertus du Rire

Depuis l’ouvrage de Norman Cousins, « La volonté de guérir » (1980) aux éditions Seuil, le rire est considéré comme un véritable médicament. Son témoignage est poignant : journaliste américain atteint d’une forme grave de rhumatisme jugé incurable par les médecins, il s’est guéri en visionnant dans sa chambre d’hôpital les films des Marx Brothers et en riant aux larmes… Suite à une analyse de sang prélevé sur des sujets bien portants pendant qu’ils regardaient un film comique, le docteur Lee Berk, professeur à l’université de Loma Linda en Californie, a découvert qu’un rire joyeux réduit les hormones du stress. Il s’est aussi aperçu que le rire a un effet sur le système immunitaire : l’activité des lymphocytes et de l’immunoglobuline (anticorps) augmente et se poursuit jusqu’à douze heures après l’accès d’hilarité.

Dans son second ouvrage « La biologie de l’espoir », Editions Seuil (1991), Norman Cousins décrit comment il est devenu professeur de médecine à l’UCLA, prestigieuse Université de Californie de Los Angeles. Il a été chargé d’étudier et d’enseigner aux futurs médecins l’influence du psychisme sur le corps, ainsi que l’importance d’une attitude positive pour aider le corps à se guérir... Norman Cousins avait démontré que l’attitude et le comportement d’un individu jouent un rôle non négligeable et capital dans le fonctionnement de son immunité !

C’était la première fois dans l’histoire des universités américaines qu’un « professeur de médecine » était choisi en dehors du corps médical.

Mystérieux, diriez-vous, mais logique ! En effet, quand nous rions, le cœur se met à battre aussi vite que lors d’un cent mètres, et les poumons rejettent d’énormes quantités d’air. 
La circulation sanguine s’accélère alors, augmentant l’élimination des toxines accumulées.

La digestion est « boostée » par les contractions abdominales et la tension nerveuse s’évacue. Le corps cède ensuite irrésistiblement à une détente bienfaisante et régénératrice.

C’est l’effet des endorphines, ces morphines naturelles secrétées par le cerveau lorsque nous rions de bon cœur.

En même temps, le rythme cardiaque se ralentit, le calibre des vaisseaux sanguins augmente et la pression artérielle diminue.

En résumé, le rire fait baisser l’hypertension, améliore la digestion et garantit un sommeil paisible !

Chaque fois que nous rions, notre cerveau fabrique tous les médicaments que, par ignorance, nous allons acheter chez le pharmacien. Il fabrique même des substances euphorisantes.

Le Rire Combat le Stress

Il paraît que les enfants rient 400 fois par jour, contre 20 seulement pour les adultes, soit à peine 6 minutes. 7% des Français affirment ne jamais rire…

Des recherches scientifiques ont démontré que l‘humour et le rire sont excellents pour la santé, qu’ils permettent de lutter contre la nervosité, d’augmenter la tolérance à la douleur, d’augmenter le taux d’endorphines et de certains composants du système immunitaire.

Une attitude humoristique face à la vie permettrait donc de réduire le stress et d’améliorer indirectement la santé.

Positivez !

En plus d’aider à se relaxer, le rire permet de se libérer de ses inhibitions, de développer une attitude positive, de mieux s’engager socialement…

Rire masse le ventre et les voies digestives, contracte une quinzaine de muscles faciaux, le diaphragme et les abdominaux, multiplie par quatre les échanges respiratoires, élève la pression sanguine…

En résumé, une bonne crise de rire nous rend plus positifs !

    Leave Your Comment