clara plume

La jeune et jolie chanteuse signe treize titres (douze + un bonus track) entre autoportrait et introspection, dans lesquels on ne peut pas manquer de se reconnaître. Philippe Uminski aux guitares, banjos et ukulélés, Régis Ceccarelli à la batterie, Régis Gizavo à l’accordéon, Laurent Vernerey à la basse l’accompagnent dans cette aventure. Entre slam, ragga et chanson française, Clara Plume signe un album à la fois drôle et grave. Parfois, on l’entend rire au beau milieu de ses chansons… Une vraie bulle de légèreté !

Clara écrit aussi des pièces, des courts-métrages, des scénarios : en ce moment, elle travaille sur un long-métrage d’animation.

Tu t’appelles Clara Plume… Pourquoi ?

J’aime la musicalité et la légèreté qui se dégagent de cette association. Clara, c’est la lumière, la transparence. Je refuse le mensonge et j’aime les relations simples et sincères avec les gens, cela me correspond donc bien ! Et Plume, c’est parce que je suis toute menue !

Son album « Mes fils d’encre » est disponible en téléchargement sur I-tunes et sortira bientôt dans les backs. On clique ici pour écouter des extraits et pour le télécharger !

Les p’tits plaisirs de Clara Plume

Clara vit dans le XVIIe arrondissement, à deux pas du quartier où elle a longtemps vécu : Montmartre, et auquel elle reste très attachée. Un quartier populaire et vivant qui l’inspire et nourrit ses créations.

J’aime

Le wok à l’ananas et pousses de bambou : super simple et rapide à préparer. Je coupe en morceaux un poivron rouge, un poivron vert, un ananas, j’ajoute du soja, je laisse cuire et je sers avec du riz parfumé à la sauce soja… Miam ! Au restaurant, je commande souvent du poisson frais avec une grande assiette de légumes et des fruits en dessert.

CLARA PLUME CHANTEUSE

Ses bonnes adresses dans le quartier

Mon restau préféré : Le Sans-Gêne, 112 rue Legendre, 75017 Paris
Une petite boutique de jouets très sympa : Le Marchand de rêves, 45 rue des Moines, 75017 Paris.

Les secrets de Clara Plume

Quelle est ta vision du couple idéal ?
Je n’ai pas de vision idéale, pas de schémas. Pour moi, on créé l’idéal, on le définit, on l’affine au quotidien. J’envisage le couple comme une association, celle de deux partenaires qui construisent ensemble, qui partagent, qui composent une véritable « team ». En même temps, j’ai besoin de ma famille, de mes amis. Le couple ne doit pas étouffer !

Puisque Clara est toute belle, fraiche et craquante, on découvre vite ses astuces beauté et forme.

Clara et la nature

D’où te vient cette sensibilité particulière à l’environnement ?
J’ai été sensibilisée dès l’enfance par ma mère, à une époque où on n’en parlait pas encore beaucoup. Je suis une vraie fille de la nature, qui ne se sent bien qu’à la campagne, en bord de mer… Je pense vraiment qu’il faut sortir du microcosme parisien et prendre conscience de l’importance de l’environnement.

Que fais-tu au quotidien pour préserver l’environnement ?
Entre deux produits équivalents, je choisis toujours celui qui a une étiquette “commerce équitable” ou “bio”, surtout pour les produits de tous les jours : café, oeufs… En même temps ce n’est pas difficile car je ne mange que peu de viande et de poisson, du coup je me rattrape sur les produits au soja !

Que penses-tu de MaViedeFemme.com ?

J’ai découvert le site via ma page Facebook. Comme je suis très curieuse, j’ai été faire un tour dessus. Etant très sensible à tout ce qui est zen et bio, la démarche ne pouvait que m’intéresser. Je ne me suis mise que tardivement à Internet, il y a deux ou trois ans. Pour moi, le plaisir de naviguer sur un site est très important, et j’ai adoré les couleurs, l’ergonomie… C’est un site très sympa, plein d’infos intéressantes. Je suis peut-être « artiste », mais je suis avant tout une femme avec ses questions, ses centres d’intérêt…

clara plume chanteuse

Tu as un rêve ?

Je veux ouvrir un jour une école au Burkina-Faso. J’ai eu l’occasion de faire un voyage là-bas avec des amis il y a quelque temps et ce pays m’a profondément marquée. J’ai eu un vrai coup de coeur et je ne voulais pas repartir…

J’ai découvert un orphelinat, ouvert par un Français qui a épousé une Burkinabée avec qui il a eu trois enfants. Mais il voulait avoir une grande famille, et a décidé d’ouvrir un orphelinat avec une douzaine d’enfants… Qu’il n’a jamais placés : tous sont restés ! Aujourd’hui, le lieu est une sorte de centre de formation, des adolescents viennent suivre des formations autour des métiers de l’eau et formeront d’autres Burkinabés à leur tour.

J’aimerais ouvrir un endroit de ce type, mais en y associant une formation scolaire autour des lettres, de la découverte du théâtre…

J’ai adoré ce pays. Je me souviens d’une anecdote qui m’a marquée. Un jour, nous faisions de la moto avec mes amis et sommes tombés en panne, au milieu de nulle part. Pas un gramme d’ombre et une température de 50°C… Soudain, des Burkinabés ont surgi d’un bosquet. Ils s’exprimaient dans un français très châtié, et ont réparé la moto sans outils, en deux temps trois mouvements. Impressionnant !

clara plume chanteuse

Au Burkina-Faso, j’ai vraiment trouvé ma terre, et j’ai hâte d’y retourner.

Portrait chinois

Clara, si tu étais :
une fleur : l’orchidée blanche
un fruit : la fraise
un animal : le cheval
un pays : le Burkina-Faso
une saison : le printemps
un livre : Mademoiselle Liberté, d’Alexandre Jardin
un film : La leçon de piano, de Jane Campion
un parfum/une odeur : l’odeur de l’herbe fraîchement coupée

Voilà, c’est tout pour le moment ! C’est notre marraine et on l’adore ! On vous donne l’adresse de son site : www.claraplume.fr

Et n’oubliez pas de devenir fans de sa page Facebook !!! http://www.facebook.com/home.php?#!/claraplume

    Leave Your Comment