Exercices de Taï Chi à Pratiquer Chez Vous

Les « ba duan jin » ou les « huit brocarts »

Ce sont une série d’exercices de Qi Gong préparant le corps à la pratique du Taï Chi-Chuan. Le but est d’ouvrir les trois portes, c’est-à-dire libérer les épaules, la taille et les hanches, afin de faciliter la circulation d’énergie.

Le Grand enchaînement ou Forme Longue

Il se compose de 80 à 108 mouvements (selon la façon de les décompter des différentes écoles) qui simulent un combat contre un adversaire imaginaire. Il s’exécute très lentement. La respiration est abdominale, la tête est droite, dans le prolongement du tronc, comme si elle était maintenue vers le haut par un fil. La pointe de la langue est collée contre le palais afin de faciliter la circulation de l’énergie intérieure en soi.

Le « Tui Shou » ou « Poussée des mains »

Ce sont des exercices qu’on exécute à deux. Le but est d’apprendre à écouter le partenaire, ce qui permet d’esquiver, à dévier et à contrôler une force qui est exercée contre soi. Il existe des compétitions internationales de Tui Shou.

Le « San Shou » ou « Esquiver les mains »

Un enchaînement qui se pratique à deux dans un jeu continu d’attaques et de défenses feintes.

Le « Ping Chi » ou « Pratique des armes »

La pratique des armes fait partie de la grande tradition du Taiji Quan. Pour chaque arme, on étudie un enchaînement fondamental.

Les « ba duan jin » ou les « huit brocarts »

Ce sont une série d’exercices de Qi Gong préparant le corps à la pratique du Taï Chi-Chuan. Le but est d’ouvrir les trois portes, c’est-à-dire libérer les épaules, la taille et les hanches, afin de faciliter la circulation d’énergie.

Le Grand enchaînement ou Forme Longue

Il se compose de 80 à 108 mouvements (selon la façon de les décompter des différentes écoles) qui simulent un combat contre un adversaire imaginaire. Il s’exécute très lentement. La respiration est abdominale, la tête est droite, dans le prolongement du tronc, comme si elle était maintenue vers le haut par un fil. La pointe de la langue est collée contre le palais afin de faciliter la circulation de l’énergie intérieure en soi.

Le « Tui Shou » ou « Poussée des mains »

Ce sont des exercices qu’on exécute à deux. Le but est d’apprendre à écouter le partenaire, ce qui permet d’esquiver, à dévier et à contrôler une force qui est exercée contre soi. Il existe des compétitions internationales de Tui Shou.

Le « San Shou » ou « Esquiver les mains »

Un enchaînement qui se pratique à deux dans un jeu continu d’attaques et de défenses feintes.

Le « Ping Chi » ou « Pratique des armes »

La pratique des armes fait partie de la grande tradition du Taiji Quan. Pour chaque arme, on étudie un enchaînement fondamental.

Le Taï Chi : une véritable danse proche de la nature…

En voici quelques mouvements :
• Saisir la queue de l’oiseau (parer, tirer, presser, repousser)
• La cigogne se rafraîchit les ailes
• Emporter le tigre à la montagne
• L’éventail
• Flatter l’encolure du cheval
• Frapper le tigre
• Séparer la crinière du cheval sauvage
• Le serpent qui rampe
• Le faisan doré se tient sur une patte
• Le serpent blanc darde sa langue
• Reculer et chevaucher le tigre
• Balayer le lotus
• Bander l’arc sur le tigre
• Le rhinocéros regarde la lune
• La tortue qui nage (…)

Fédération de Taï Chi Chuan et de Qi Gong
17 rue du Louvre, 75 001 Paris
Tel : 01 40 26 95 50

Fédération européenne de Qi Gong et Arts Energétiques
Tel : 04 42 93 34 31
www.federationqigong.com

    Leave Your Comment