Le Pouvoir Thérapeutique de la Peinture

La Peinture, Technique Thérapeutique

Psychothérapie à médiation artistique, cette thérapie est un moyen de se soigner, une technique au même titre que le médicament. Pourtant, si elle n’agit pas de façon « chimique » sur l’organisme, les bienfaits qui en résultent ont des conséquences positives sur la santé physique.

Dans cette optique, des associations et certaines institutions hospitalières n’ont pas hésité à créer des ateliers centrés autour de la peinture dont les résultats sont indéniables et bien réels.

La thérapie par la peinture propose une expérience créatrice, ludique et visuelle qui plaît autant aux enfants, qu’aux adolescents ou adultes malades, dépressifs ou présentant des difficultés à s’exprimer. Elle constitue une manifestation de soi, non verbale et symbolique, qui se déroule dans le cadre d’une relation thérapeutique où la création d’images est utilisée comme premier moyen de communication. Le dessin, la peinture concrétisent ainsi une expression consciente et inconsciente. Le patient vit et exprime des émotions, des conflits ou évoque des souvenirs…

Lors de la séance, il peut alors explorer verbalement son symbolisme, la signification de son imagerie avec son art thérapeute, et commencer à capter ses souffrances ou son mal de vivre pour mieux les comprendre et s’acheminener vers les voies de la guérison.

La Peinture, Technique Thérapeutique

Psychothérapie à médiation artistique, cette thérapie est un moyen de se soigner, une technique au même titre que le médicament. Pourtant, si elle n’agit pas de façon « chimique » sur l’organisme, les bienfaits qui en résultent ont des conséquences positives sur la santé physique.

Dans cette optique, des associations et certaines institutions hospitalières n’ont pas hésité à créer des ateliers centrés autour de la peinture dont les résultats sont indéniables et bien réels.

La thérapie par la peinture propose une expérience créatrice, ludique et visuelle qui plaît autant aux enfants, qu’aux adolescents ou adultes malades, dépressifs ou présentant des difficultés à s’exprimer. Elle constitue une manifestation de soi, non verbale et symbolique, qui se déroule dans le cadre d’une relation thérapeutique où la création d’images est utilisée comme premier moyen de communication. Le dessin, la peinture concrétisent ainsi une expression consciente et inconsciente. Le patient vit et exprime des émotions, des conflits ou évoque des souvenirs…

Lors de la séance, il peut alors explorer verbalement son symbolisme, la signification de son imagerie avec son art thérapeute, et commencer à capter ses souffrances ou son mal de vivre pour mieux les comprendre et s’acheminener vers les voies de la guérison.

La Peinture : Miroir de Soi-Même

La peinture donne à voir un peu de ce que nous sommes, et c’est pour un bon nombre de personnes, très difficile à accepter. Nous voulons contrôler l’image que nous donnons de nous-mêmes, nous avons peur qu’elle nous échappe…

Nous essayons  parfois désespérément d’être admirés, reconnus, aimés car nous avons très peur d’être rejetés ou méprisés…

Pour ces raisons, notre façon de dessiner, de peindre, de créer des formes est soumise à notre désir de contrôle. Quand on commence à vouloir gommer, effacer ou déchirer, ou quand un enfant commence à dire « c’est raté » ou « c’est nul », c’est le signe d’une coupure entre ce que nous sommes et ce que nous voudrions être, ou ce dont nous voudrions avoir l’air…
Le premier pas de la thérapie par la peinture est de retrouver notre vraie nature. Il consiste alors à accepter cette forme imparfaite, maladroite ou dérangeante, tout en acceptant de ne pas s’identifier à elle : c’est en moi, mais ce n’est pas moi ! Ainsi, le jeu peut s’élaborer autour de cette forme « en devenir » et la transformation devient enfin possible.

Retrouver Confiance en Soi

La thérapie par la peinture prend parfois beaucoup de temps.

Il y a ceux qui manquent tellement de confiance en eux qu’ils ne peuvent pas croire que leur désir soit bon, que leur idée soit bonne. Ils vont dire « je n’ai pas d’idée, donne-moi une idée », alors qu’en réalité, ils en ont une qui leur fait honte… Ou bien, ils vont prendre l’idée du voisin, qui est beaucoup moins risquée, ou encore n’importe quelle forme diffusée par la mode et par la publicité.

Toute la difficulté de la thérapie consiste à reprendre contact avec ces forces obscures, sans qu’elles soient pour autant sollicitées trop directement ou trop brutalement, parce qu’on risque alors de refermer pour longtemps ce qui commençait à s’ouvrir. Pour cela, la peinture est très intéressante. Silencieuse, elle se révèle très inoffensive.

« Le premier travail pour moi, déclare Christophe de Vareilles, peintre et art thérapeute, c’est d’accueillir le dessin ou la peinture de l’autre comme on accueille un nouveau venu dans un groupe, ou comme on accueille quelqu’un qui sort de prison. Je crois qu’il  faut d’abord repérer ce qui est potentiel, souligner une valeur déjà présente… L’autre peut alors accueillir la face positive de ce qu’il redoute, et doucement apprivoiser son étrangeté. »

tableauLa Peinture Comme Décryptage

S’il est vrai que l’homosexualité platonique de Léonard de Vinci a été découverte par Freud grâce à son thème du vautour, que certaines peintures ont dévoilé des symptômes pathologiques (article d’Ambroise Tardieu (1872) sur les tableaux fantastiques d’un aliéné)…, la peinture, dans tous les cas, à travers sa fixation sur la toile ou sur le papier, est un décryptage pertinent pour les art-thérapeutes et leurs patients.
Outre sa relation permanente avec le traumatisme qui permet de mieux le définir, elle permet d’exorciser la douleur pour mieux l’appréhender, la définir et la vivre mieux…

Et même si la thérapie par la peinture ne remplace en aucun cas un traitement médical, elle est certainement un plus favorable à la guérison physique… et mentale.

Les Bienfaits de l’Art-Thérapie

L’art-thérapie vise plus en profondeur la personne que nous sommes, même si en apparence, les moyens d’y arriver semblent superficiels. Il s’agit d’accompagner quelqu’un sur un chemin de croissance à partir de ce qui est vivant en lui.

La peinture ne soigne personne ; ce n’est pas un médicament. Mais le bien-être qui en résulte peut avoir des conséquences positives sur la santé physique.

    Leave Your Comment