Quelques conseils…

Tout d’abord, il ne faut pas réprimer les émotions de votre enfant, laissez-le s’exprimer, encouragez-le même, quelles que soient les émotions. Et montrez-lui que vous l’avez compris.

Par exemple, lorsque vous avez repéré une activité qui lui plaît, essayez de la répéter le plus souvent possible.

Ou encore, s’il n’aime ce que vous lui donnez à manger, il vous le montrera par une grimace. N’insistez pas, ne prenez pas cela comme un caprice et ne le forcez pas à finir. Vous lui montrez ainsi que vous l’avez compris.

Le bébé a besoin d’être écouté pour prendre de la confiance et devenir plus vite autonome.

En répondant à ses signaux, vous ne cédez pas à un caprice, vous montrez à votre bébé que vous êtes là pour lui à un moment où il a besoin de vous.

C’est un peu plus tard, lorsqu’il sera plus grand, que vous devez être vigilante à ne pas répondre positivement à toutes ses demandes.

Donnez un nom à ses sensations. Par exemple : « Tu as peur ? Viens dans mes bras. » ou bien « Ta couche est mouillée ?  Je vais te changer. ».

Cela lui permet d’entrer peu à peu dans le monde de la communication verbale.

Et non, ce n’est pas si facile de comprendre la signification du cri ou des pleurs de bébé.

Votre rôle est de l’écouter, de se poser les bonnes questions, d’essayer de vous mettre à sa place et d’imaginer ce qu’il veut vous communiquer.

Par exemple, si votre bébé est en colère, la question à se poser n’est pas « Pourquoi est-il en colère ? » mais plutôt « Qu’est ce qui a provoqué sa détresse ? ».

Car souvent ce sont des choses toutes simples comme la faim, la douleur, la fatigue qui sont à l’origine d’une crise de colère.

"/>

Comment Comprendre Votre Bébé ?

  • Ne craignez pas de vous tromper

N’ayez pas peur de mal interpréter. L’important c’est de ne pas le laisser seul, de lui montrer que vous êtes avec lui.

Vous avez tout à fait le droit de vous tromper et c’est même bon pour le développement de votre bébé : s’il ne se fait pas comprendre du premier coup, il fera des efforts la prochaine fois.

  • Ne provoquez pas son angoisse

Veillez à éliminer tous les éléments qui peuvent provoquer son angoisse.

Par exemple, si vous avez repéré son angoisse lorsque vous le laissez seul avec des inconnus, évitez autant que possible de le faire.

  • Aidez-le à grandir

Protégez-le, mais n’oubliez pas que vous devez également l’aider à avancer, à grandir.

Oui, il est difficile de décider à quel moment il faut arrêter de l’encourager à aller plus loin, à quel moment cela devient dangereux.

Mais cela fait partie de votre rôle de parent.

Avant de prendre une décision, pensez au message que vous lui transmettez, à la personne que vous voulez qu’il devienne.

  • Restez calme

Montrez lui l’exemple. Essayez de rester calme, souriante et détendue le plus souvent possible.  

En véhiculant un message positif, vous stimulerez son épanouissement émotionnel.

    Leave Your Comment