10 infos importantes à rappeler sur l'IVG

Par : Ma Vie de Femme | 01/04/2016 | 0 commentaires |

Version imprimableEnvoyer à un ami
Chapô: 

Puisque chaque femme dispose de son corps, puisque l'IVG est un choix et qu'il se doit d'être respecté, voici 10 informations sur l'interruption volontaire de grossesse que l'on a tendance à oublier :  

1. C'est garanti par la loi
Si vous ne désirez pas poursuivre votre grossesse, vous êtes en plein droit de pratiquer une IVG.

2. C'est le droit de toute femme, qu'elle soit majeure ou mineure
Peu importe votre situation, âge ou milieu, vous pouvez décider d'interrompre votre grossesse.

3. L'entretien psycho-social
Lors de la première consultation, votre médecin vous proposera un entretien psycho-social. Il est facultatif si vous êtes majeure mais obligatoire si vous êtes mineure. Notez que deux consultations sont exigées avant l'avortement.

4. Deux méthodes sont proposées : l’IVG instrumentale et l’IVG médicamenteuse
L’IVG instrumentale est permise jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse. Elle s'effectue obligatoirement dans un établissement de santé, et bientôt dans les centres de santé.
L’IVG médicamenteuse est permise jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse. Elle peut être effectuée dans un centre ou établissement de santé, mais également dans un cabinet médical de ville.

* Faites très attention aux délais et prenez rendez-vous le plus tôt possible avec le médecin, ou la sage-femme ou un établissement de santé (hôpital ou clinique) ! Souvent une attente s'impose, certains établissements étant surchargés. Ne prenez pas à la légère le risque de dépasser le délai légal d’accès à l’IVG...

5. L’IVG instrumentale
L'acte de l’IVG instrumentale dure environ 10 minutes et consiste à dilater le col de l'utérus, puis à en aspirer le contenu. L'anesthésie peut être locale ou générale. Le plus souvent quelques heures d'hospitalisation suffisent.

6. L’IVG médicamenteuse
L'IVG médicamenteuse consiste à prendre deux comprimés différents. Le premier va bloquer la grossesse, le deuxième, pris environ 2 jours plus tard, va provoquer l’avortement.

IVG

7. Après l’avortement
Dans les deux cas, une consultation de contrôle s'impose de 14 à 21 jours après l'intervention afin de vérifier que la grossesse a bien été interrompue et que tout est normal.

8. Le suivi psycho-social
Une aide et un soutien psychologiques sont systématiquement proposés à la patiente. Bien sûr, elle a le droit de l'accepter ou pas. Néanmoins, cet entretien est recommandé et reste fortement bénéfique pour faire le point sur sa vie sexuelle et sa contraception.

9. L'IVG remboursée
L'avortement est remboursé à 100%, y compris tous les actes liés : les consultations, les échographies, les examens de biologie, etc.

10. L'IVG confidentielle
L'acte de l'IVG peut rester anonyme s'il est pratiqué dans un établissement de santé n'exigeant pas l'avance des frais, et confidentiel dans un centre de santé ou cabinet de ville.

IVG
CONNECTEZ-VOUS à maviedefemme avec votre compte facebook ou créez un compte

Newsletter

Inscrivez vous et participez au tirage pour recevoir des cadeaux tous les mois.